WORKSHOP BODY PERCUSSION les 5 et 6 aout 2017 à Toulouse

avec Antwan Davis ( MOLODI – Las Vegas / USA)

19961129_10213503345607591_8943851449646462275_n

Oi amies et amis de la percussion corporelle et tous les autres!
Une info enthousiaste de dernière minute:
J’ai le plaisir d’inviter mon collègue/ami Antwan Davis de Molodi (http://www.molodilive.com),
actuellement en tournée à donner un stage à Toulouse les 5,6 aout. C’est assez rare qu’il soit en Europe!
Qui serait de la partie?
Débutants
Samedi 11h-12h30 / Dimanche 11h-12h30
Intermédiaires
Samedi 14h-17h / Dimanche 14h-17h
Tarifs :
30 euros l’atelier d’1h30
60 euros samedi après-midi
120 euros les deux après-midi

Si vous êtes intéressé(e), envoyer un mail à contact@humanophones.com
Réservation obligatoire à contact@humanophones.com
Rémi – Humanophones (+33) 06 88 18 86 85

Antwan Davis (Stomp, Step Afrika) est un des fondateurs de Molodi propose un atelier de percussions corporelles comportant des éléments de Stepping et de body percussion dans le style de « Stomp ». À la fin de cet atelier interactif, votre esprit, votre corps, votre voix et votre musicalité seront stimulés! Vous posséderez également des outils pour créer votre propre musique percussive!

MOLODI is a performance ensemble that takes body percussion to the extreme. MOLODI blends collegiate stepping, tap, gumboots, beatbox, poetry and hip hop dance with guerilla theatre and robust personalities that bring to life a high-energy, rhythmic experience.
“Molodi is all percussion and presentation. They have a combination of sight and sound that is new, fresh, and amazing.”

Share : facebooktwittergoogle plus

PRESSE HUMANOPHONES

« Primitif et audacieux »   Fip - France Musique

« … le résultat est un lumineux cirque de poche fait de récits de vie bourrés d’imaginaire et de fantaisies. » Citizen Jazz

 » le spectacle des Humanophones réussit la fusion entre le monde de la musique et du cirque. »  Arte journal télévisé

« En corps heureux ; c’est l’histoire d’un groupe vocal pas comme les autres : ni kitsch, ni ringard, mais drôle, théâtral et surprenant … d’une énergie virtuose et d’une grande fraîcheur, avec des arrangements inventifs, des couleurs harmoniques surprenantes et des structures rythmiques ciselées… Au Studio de l’Ermitage, le groupe a offert un concert parfaitement bluffant et inattendu. Leur répertoire possède une véritable dimension théâtrale et distille une joie de vivre communicative. Du pur plaisir. »   Jazz news

« Prenez une bonne dose de voix barrées et joyeuses, du genre à syncoper, et à sentir le groove survitaminé »  Les Dernières nouvelles du Jazz

Share : facebooktwittergoogle plus




Humanophones / Faada Freddy au Bikini

En ce mardi 12 avril, le Musicodrome s’est rendu au Bikini pour assister au concert des Humanophones et de Faada Freddy, deux groupes entièrement dépourvus d’instruments. Une soirée sous le signe de la performance vocale, qui nous a littéralement laissée sans voix.

En ce mardi soir, la file d’attente était longue au Bikini. Et pour cause : venues de tous les horizons de la région toulousaine, ce sont 1200 personnes qui ont rempli la fameuse salle du Bikini à Ramonville.

Humanophones-103.jpg

La soirée commence sur les chapeaux de roues, avec les Humanophones, qui nous présentaient leur nouveau spectacle, Corpus. Pesant chacun de leurs mots, chantant le plus souvent sans paroles, ils ont su s’accompagner du plus ancien des instruments de percussion : leur corps. Dès leur première chanson, ils nous amènent dans la jungle, où s’entremêlent animaux exotiques et espèces singulières. Dans un mélange astucieux de documentaire animalier et de mimes d’une espèce autochtone, ils réussissent à créer une ambiance bien à eux, et à nous y faire rentrer par la grande porte. Reprenant le voyage en main, ce sont les deux chanteurs qui vont se répondre sur Pourquoi Tu Dis Oui ?, où sans que tu t’en rendes compte, “ton corps s’agite”. Après un solo de basse a cappela complètement déjanté, le groupe se munit finalement de deux instruments ; des clochettes. Avec Si on s’éveille pas, Humanophones nous fait maintenant voyager dans le temps, en interprétant une chanson dont les mélodies rappellent celle de Pastime Paradise de ce cher Stevie, tout en restant dans l’univers perché qu’ils se sont complètement approprié.

Mais ce groupe change d’ambiance musicale comme de chemises, et il leur aura suffit d’une petite intervention de leur percussionniste, nous demandant pourquoi nous n’étions pas à Nuit Debout, pour faire quelques milliers de kilomètres et se retrouver en Savoie, où leur swing savoyard avait parfois des accents marocains.

Humanophones-105.jpg

Sur T’es cap ?, les Humanophones nous emmènent cette fois dans la basse cour, avant que les deux percussionnistes s’essayent à une battle improvisée de percussions, se transmettant à toute allure des boules d’énergie dotées de sons variables. Enfin, la dernière chanson possède un rythme lent digne d’un rap des années 90, et une mélodie de celles qui ne se trouvent qu’en Inde. Les Humanophones, inspirés par Jules Verne, nous ont fait faire le tour du monde en 8 chansons !

Share : facebooktwittergoogle plus

Read more news